Les anglais

Les anglais sont un peuple à part.

On connait leur goût pour le thé, la bière, on les sait monarchistes de coeur, et on a tous dans la tête l’image du businessman travaillant à la city, avec son chapeau melon (mais sans bottes de cuir). Qu’en est-il vraiment ? Qui sont-ils ? Où vont-ils ? Ont-ils raison, ou tort ?

Et pourquoi, hein, pourquoi?
Il faut le reconnaître, les anglais sont différents.
Et avant de débarquer innocemment sur la perfide Albion, voilà ce qu’il vous faut savoir:

englishtea oui, ils boivent du thé toute la journée. Dans des mugs, des cups, mais pas souvent de la faïence de chine. Et le thé « de tous les jours » n’est pas très bon. La question la plus souvent posée sur l’île aux falaises blanches est « sugar, milk? » Avec une moyenne de 10 « cup of tea » (prononcer keupoti) par jour, ils battent de loin leur rivaux les plus féroces, les chinois. Les anglais ne boivent pas seulement leur thé à 5 heures, mais toute la journée, et ils perdent en qualité ce qu’ils gagnent en quantité. Dites-vous bien que le thé que l’on boit en France est souvent meilleur! Si l’origine de ce breuvage vous intéresse, une seule source d’information est digne de ce nom: Asterix chez les bretons.

non, ils ne portent plus le chapeau melon. Le vêtement officiel est toujours le costume noir, si vous travaillez dans la city (on y trouve les meilleurs magasins de vêtements masculins. Pour les femmes, habillez-vous à Paris, s’il vous plaît). Et les écoles imposent toujours leur uniforme aux élèves. A camden market, vous trouverez toutes sortes de vêtements à tendance années 70, ainsi que des personnes les portant. En fait, on trouve tous les styles à Londres, pour tous les goûts même les moins bons! Londres, terre de contrastes…

oui, ils aiment la reine. Les citoyens britanniques sont les sujets de sa majesté, et ils en sont fiers. Regardez la couverture médiatique autour du Royal Baby ! Même si ces dernières années ont vu apparaître un débat sur le bien fondé de la monarchie. Il est vrai que cela coûte très cher, et certains en ont ras la patate de voir s’amuser les membres de la famille royale à leurs frais. Le vieux combat de la raison et du coeur, sans doute… Enfin, pour ceux qui veulent voir de plus près la reine et sa cour, vous pouvez toujours visiter le site officiel de la « British Monarchy » .

oui, ils sont flegmatiques. Ou fatalistes, si vous préférez. Le ciel peut leur tomber sur la tête, tant qu’ils ont leur cup of tea, tout ira bien. Sachez qu’un anglais bien élevé ne prononce pas les mots « oui » ou « non », considérés comme des mots vulgaires. Ils préfèrent les remplacer par « il me semble, peut-être bien, c’est possible, je ne crois pas, je ne saurais vous dire… »

jaguarxj8non, ils ne conduisent pas tous des Jaguars XJ8. Certains vont à pied avec leur beau parapluie de chez Smith, empruntent les transports en commun… Mais ils ont un problème. Quand ils conduisent, ils conduisent à gauche. Et ils donnent la priorité aux piétons. Ca signifie que devant les passages cloutés, quand un piéton innocent fait mine de vouloir peut-être traverser, il faut s’arrêter. Enfoncer la pédale de frein, immobiliser le véhicule, là sur le champ. Parce que sinon, on les écrase. Et c’est embêtant. Mais quel confort quand on est le piéton en question!

non, ils ne sont pas tous anglais. A Londres en tout cas, on rencontre plus d’étrangers que d’anglais purs et durs. La capitale de l’ile aux blanches falaises est une ville qui attire des gens du monde entier, des « backpackers » d’Australie aux demandeurs d’asile de pays en guerre en passant par des expatriés volontaires. On rencontre le monde entier dans cette ville qui brasse les cultures et les nationalités. Et les anglais eux-mêmes sont assez spécifiques dans leurs origines régionales. N’allez pas dire du mal du pays de Galles à un Gallois et surtout ne faites pas de globalisation. Les anglais sont fiers de leurs accents, fiers de leurs origines locales et assez susceptibles sur ce sujet…

non, ils ne sont pas tous pour le brexit. D’ailleurs à Londres, capitale internationale, ils sont même une immense majorité à être contre !

Si la sociologie et l’analyse comportementale vous intéressent, on ne peut que vous recommander l’excellent « Watching the English« , livre amusant et intéressant, sérieux et léger, qui vous aidera à mieux comprendre comment fonctionnent nos amis anglais, et à mieux vous intégrer. Passionnant que vous alliez vivre en Angleterre, ou si que vous y viviez déjà depuis de nombreuses années.