Travailler

C’est trop dur. Mais voler c’est pas beau. Donc on va plutôt vous donner des conseils sur le travail, d’accord ?

Petites mises au point, en vrac…

  • Londres est une ville d’opportunités, où tout est possible… Sachez tout de même que si l’on veut pouvoir se débrouiller, il faut parler un minimum d’anglais.
  • Pour ceux dont l’anglais est assez basique, les petits boulots du côté de la restauration sont une bonne manière de commencer, de se faire à la culture et au langage avant de se lancer dans la recherche d’un autre travail.
  • Si vous n’avez pas de diplôme en poche, ou très peu, ce ne sont pas les anglais qui vont vous le reprocher. D’ailleurs, eux-même sont très peu diplômés! Les expériences de travail sont aussi importantes que les diplômes. Mais évidemment, être diplomé est un « plus » face aux non-diplomés!
  • Londres est une ville de services, où le marché du travail est très fluide: les salariés changent beaucoup d’emploi, progressent d’une entreprise à l’autre. En fait, la hiérarchie est beaucoup plus souple qu’en France!
  • L’industrie française est très bien vue. Les français ont bonne réputation, alors profitez-en! Le personnel multilingue est très recherché, dans tous les secteurs…
  • Toutefois, sachez que votre premier emploi ne correspondra pas forcément à vos qualifications ou votre expérience…
  • Reste ensuite à savoir quelles sont vos motivations. Il faut être prêt à travailler beaucoup, sans vraiment tenir compte des dimanches et autres jours fériés!
  • Sachez décripter les significations cachées de certains mots: en effet, on peut trouver les anglais hypocrites, alors qu’il ne s’agit que d’une mauvaise compréhension de la langue anglaise. Par exemple, « I’m not sure » ne signifie pas « je ne suis pas sûr » mais « je ne suis pas d’accord du tout ». « Very interesting » signifie « passionnant » ou à l’inverse « sans intérêt ». « Good effort… » signifie « Bel effort, mais résultat déplorable! ». « I don’t quite understand » ne signifie pas seulement « je ne comprend pas », mais aussi « c’est inacceptable! ». Quant à l’expression « By the Way », cela précède en général quelque chose de très important…

Quelques « DO & DON’T » :

Choses à dire, et à ne surtout pas dire. Sachez en effet que les français sont jugés arrogants et malpolis par les anglais, parceque trop directs.

DON’T : Ne dites pas « yes » ou « no ».
DO : Dites « Maybe, yes » ou « I don’t think so »

DON’T : N’affirmez pas que vous êtes le meilleur (même si vous l’êtes clairement…)
DO : Dites que vous « pensez » être à la hauteur et que vous êtes très motivé (même si vous ne l’êtes pas vraiment…)

Où chercher?

ATTENTION : AVERTISSEMENT DU CONSULAT DE FRANCE
www.consulfrance-londres.org

De nombreux jeunes français souhaitant s’expatrier en Grande-Bretagne font appel à des agences de placement pour trouver, avant leur départ de France, un premier emploi et un logement.
Plusieurs de ces agences n’offrent pas les prestations promises. (voir témoignages sur le forum)
Il est vivement conseillé aux jeunes souhaitant recourir à ce type d’organisme de prendre contact, au préalable, avec le Bureau Emploi du Consulat Général de France. Tel : 0044 (0) 207 073 12 26/ 12 33 Email : contact@emploiformation.org.uk


Le Bureau Emploi s’adresse aux demandeurs d’emploi âgés de 25 ans ou plus, de nationalité française et qui résident en Grande-Bretagne.
Les moins de 25 ans peuvent s’adresser au
Centre Charles Péguy / The French Centre
164-168 Westminster Bridge Road
London
SE1 7RW

Métro: Lambeth North / Waterloo

Tel 0044 (0)20 7 960 2614

– vous pouvez vous inscrire dans un « Job Center », de préférence celui de votre quartier. Rencontrez les « New Client Adviser », qui vous feront remplir un dossier. Ces centres affichent aussi un grand nombre de propositions d’emploi, un peu comme l’ANPE. Servez-vous également en brochures…

  • Lisez les petites annonces dans la presse.
  • Vous pouvez aussi passer par le centre Charles Peguy, ou par le consulat. (cf page d’adresses…)
  • Pour les jeunes filles voulant être au pair, conseils avisés et « first hand experience » sur le site http://www.aupairsbypebbles.com/

Ne surtout pas oublier en partant :

  • Prévoir un budget minimum, entre la location (chambre partagée sans caution, ou non-partagée, avec caution de 1 ou 2 mois de loyer…), les transports, la nourriture et les frais divers. Approximativement, ayez 1000 € pour un mois de recherche de boulot… Beaucoup moins évidemment si vous trouvez un job rapidement, dans un pub ou autre…
  • Les documents indispensables sont la carte d’identité ou passeport, une copie des diplômes, des CV en anglais, des références d’employeurs (en anglais si possible), de préférence sur papier à en-tête, et dactylographiées, un extrait d’acte de naissance datant de moins de 3 mois dans certains cas, les papiers militaires pour les hommes, et 10 photos d’identité…

Compte en banque

Qui dit salaire dit compte. Sachez que les banques anglaises sont plus avantageuses que les banques françaises, et rémunèrent souvent les comptes courants…
Pour ouvrir un compte, selon votre situation (étudiant, professionel, etc…) vous aurez besoin d’un passeport (certaines banques ne reconnaisent pas la carte d’identité), une lettre-référence de votre banque française, parfois des références de gens sur Londres (?), des preuves (une preuve, ou souvent deux) de lieu de résidence (en Angleterre, évidemment) et de patience! Nous vous conseillons la banque HSBC, qui a toujours été très bien avec nous, mais d’autres banques connues sont Barclays (il parait qu’il est facile d’ouvrir un compte, mais très difficile de partir et de fermer son compte), Lloyds, et National Westminster.
La meilleur chose à faire est encore d’aller les voir, de vous présenter et leur demander quels sont leurs critères d’ouverture de compte courant. Il peut aussi être intéressant de contacter votre banque en France, car certaines banques sont associées et celà peut faciliter certaines démarches.
Et bien entendu, l’EURO, ils ne connaissent pas…
A moins d’être étudiant, seul un contrat de travail permet d’avoir une carte bancaire. – La carte de débit ou carte switch signifie que le débit est immédiat. – La carte de crédit ou carte visa signifie qu’il y a un mois de crédit gratuit. Evidemment, si ça traine, les intérêts sont gratinés… Mais cela permet de récolter des points crédits (qui prouvent que vous êtes capables de rembourser!) et qui vous permettra un jour de pouvoir obtenir un meilleur prêt. Strange ! Les chèques doivent être présentés avec une carte « Cheque Garanty Card ».