Parler anglais

Oui, c’est un peu évident me direz-vous. Mais Londres est réellement cosmopolite, et on peut très bien s’y débrouiller en parlant chinois. Bon, vous me rétorquerez que c’est la question du français qui vous intéresse…

Londres, ville où plus de 300 000 français habitent. Ne soyez pas surpris, vous allez entendre parler la langue de Molière à chaque coin de rue. Mais cela est-il suffisant pour y vivre et travailler ?

Oui et non. Oui si vous partez pour travailler dans la restauration où vous pourrez trouver sans trop de mal un petit boulot dans un restaurant français ou où sévissent des français. Non si vous désirez chercher autre chose. Les français doivent faire comme tous les européens qui arrivent à Londres, s’in-cul-tu-rer.

Apprendre la langue de Sheakspeare n’est pas forcément facile, mais complètement nécessaire. Les quelques mots balbutiés au lycée vont devoir être dépoussiérés et mis à jour. Cours du soir, conversations, formations, il va falloir se préparer pour être capable d’aligner trois phrases à un entretien d’embauche, les employeurs n’en attendent pas moins.

Alors, quels sont les moyens disponibles ? Déjà, avec un peu de bon sens, vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté. Fréquentez le moins possible les français. Parlez, répétez, lisez, écoutez, ayez dans la poche un mini dictionnaire français-anglais, soyez curieux. Avant de partir, écoutez les radios anglaises sur internet, c’est gratuit ! Posez des questions, prenez des cours d’anglais, mais rien ne vaut le plongeon dans le vif du sujet, la conversation – pinte à la main – dans votre local, le pub près de chez vous.