Logement : achat

Le « property market »

Londres est bien connue pour son « property market » qui y fait la pluie et le beau temps. Investisseurs, programmes télévisés, news, il ne se passe pas une journée sans que l’on nous dise qu’il est trop tôt, trop tard, qu’il fallait embarquer sur la « property ladder » avant le boom, après la crise… c’est compliqué !

Une chose est certaine, c’est que les anglais aiment être propriétaires de leur logement. Le « Home, Sweet Home » sacro-saint avec son petit jardin est adulé et tout anglais qui se respecte fera tout pour devenir propriétaire le plus tôt possible pour ensuite s’embarquer dans une série de ventes et d’acquisitions qui suivront l’agrandissement de sa famille.

Le vocabulaire

Quelques éléments de vocabulaire pour vous aider à mieux comprendre :

Property market = le marché de l’immobilier

Property ladder = « l’échelle de la propriété » – on commence en bas, avec un petit appartement, et on finit en haut avec une belle grande maison – tous les jeunes britanniques rêvent d’y mettre un premier pied !

Flat = appartement

Detached house = maison individuelle

Semi-detached house = maison mitoyenne

Terraced house = maison dans une rangée

End of terrace house = maison à la fin d’une rangée de maisons

Mortgage = prêt immobilier

Fixed-rate = taux fixe

Flexible-rate = taux variable

Stamp duty = Impôt sur l’achat d’un bien immobilier. Varie de 1% à 7% du prix selon un barème disponible ici

Estate agency = Agence immobilière

Combien ça coute ?

« Beaucoup cher » diraient certains. Et ils n’auraient pas tort.

Un site répertorie tous les listings des agents immobiliers de toute l’Angleterre, dont Londres : Prix, lieux, taille, photos, bedrooms, bathrooms, living rooms… http://www.findaproperty.com/

A savoir : on ne parle par de T1, T2, etc mais de nombre de chambres : par exemple un « one bedroom flat » aura probablement un séjour, une cuisine, une salle de bain, et une chambre. Un « two bedroom flat » aura les mêmes pièces communes avec deux chambres.